>

Les Béliers sont lancés

Irrésistibles depuis le début de la saison, les Cristoliens ont validé leur beau résultat inaugural face à Dunkerque, ce jeudi à Saran. Attendue par le promu, l’US Créteil Handball a cru tomber dans le piège loirétains face à des Septors qui voulaient emporter leurs premiers points de la saison. Devant à la pause (14-12), les hommes de Fabien Courtial croyaient bien jouer un mauvais tour à des val de marnais en mal de réussite. Placer leur jeu n’était pas chose aisée et Fernando Barbeito a ciblé les erreurs, dans les vestiaires. Créteil devait retrouver son rythme, son jeu rapide qui le caractérisera sûrement tout au long de la saison. En deuxième période, l’USCHB retrouve ses contre-attaques et fait mal à son hôte du jour même si les deux équipes restent au coude à coude (20-20 à la 40′). Le dernier quart d’heure ne sera pas américain mais cristolien avec un Mario Lopez en feu (5/5) accompagné d’un Dylan Soyez aux parades importantes. Le pivot Valentin Aman ne donne pas sa part aux Septors en réalisant de nouveau, une performance offensive de haut vol (8/10).
Créteil est désormais seul leader… jusqu’à vendredi. Et peut souffler avant deux matchs contre deux gros du championnat, contre Paris et à Montpellier.

STATS

CRÉTEIL
Soyez6 arrêts dont 0/1 aux 7m
Jandric5 arrêts
Anzuini0/1
Lopez Alvarez5/5 dont 1/1 aux 7m
Aman8/10
Piroch1/2
Gibelin8/12
Babic2/3
Pintor0/0
Sissoko2/4 dont 0/1 aux 7m
A. Ferrandier0/3
Paredes Lapena0/0
Deen0/0
L. Ferrandier0/0
Butorac1/1
Rigault1/1

LA REACTION

Je pense que Fernando a fait un bon travail d’analyse de la première mi-temps, nous explique Pablo Paredes. Le pivot saranais nous a posé beaucoup de problèmes en première. Nous n’avons pas réussi à être très solides en défense. À la mi-temps, le coach a donc ciblé les problèmes. Ensuite, Dylan a fait des arrêts, nous avons enchaîné les contre-attaques. Pour nous, c’est très important de courir. Nous avons plus joué. Nous avions plus d’énergie et on a mis la main sur le ballon.
De mon côté, les premières semaines ont été difficiles parce qu’il m’a fallu assimiler une nouvelle culture, une nouvelle ligue, un handball un peu différent aussi. Ici, il y a plus d’intensité. Pour moi c’est difficile mais chaque jour, je me sens mieux. J’espère que chaque semaine je serai meilleur. Les coéquipiers sont très gentils avec moi. C’est très bon pour les nouveaux joueurs. Les victoires aident également à l’intégration.

RÉSUMÉ

Autres articles

Suivez nous