> Le club>Actualités

« C’est sur l’état d’esprit que ça doit se jouer » Étienne MOCQUAIS

C’est un Étienne Mocquais conquérant qui a entamé la saison. Après deux ans d’absence, l’ailier gauche a faim et compte mettre toutes ses forces au profit de l’équipe.

Étienne, comment vas-tu ?
E.M. : Très bien. Tout va bien.

La physionomie du match de Tremblay, un match de coupe, serré avec dix dernières minutes à votre avantage, est-ce un match qui peut faire référence ?
E.M. : C’était un match important, surtout vu le résultat parce que c’est un genre de match que l’on n’avait pas l’habitude de gagner, quand c’est accroché. Hormis Nîmes où nous avons gagné, les autres matchs accrochés nous ont fait perdre des points. Cette victoire fait donc beaucoup de bien. avant la réception de Nantes. Je pense que ça peut être un match référence dans l’état d’esprit et dans le contenu du match du fait de ne pas lâcher, de ne pas baisser la tête sur les temps faibles.

Après huit matchs officiels, avez-vous ciblé vos manques ?
E.M. : Oui, on en parle ensemble. On a laissé passer des points à cause de plusieurs points mais pas forcément précis. On sait que nos deuxièmes périodes nous ont coûté très cher. On a su redresser la barre contre Tremblay.

Etienne Mocquais (US Creteil HB)

Créteil/Nantes ce mercredi, comment abordez-vous ce match ? Un gros du championnat qui vient et contre qui il faut tenir le plus longtemps ?
E.M. : C’est vrai que c’est un gros mais on ne le voit pas du tout comme ça. On le joue comme n’importe quel match que l’on doit gagner contre n’importe qui. C’est sur l’état d’esprit que cela doit se jouer.

Cela reflète un peu ton état d’esprit à avancer tête dans le guidon, sans se poser de questions et en profitant…
E.M. : Oui, personnellement je ne me pose pas trop de questions. Je n’ai pas le choix de faire autrement, j’ai été absent des terrains trop longtemps. Passer deux saisons blanches à côté du terrain, c’est compliqué. Maintenant, je suis là et j’essaie d’apporter mon maximum à l’équipe. Si ça marche, je continue. Si ça ne marche pas, je vais trouver autre chose.
Tout se passe bien dans l’équipe, les choses sont dites quand elles le doivent. Tous les petits trucs commencent à se mettre en place et c’est plutôt positif.

Autres articles

Suivez nous

Inscription à la newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter du club, il vous suffit de saisir votre courriel :