> Le club>Actualités

« Lancer une dynamique de victoires » Mickaël ROBIN

La saison débute officiellement samedi contre Dunkerque avec la Coupe de la Ligue. Un point sur les forces en présence avec le capitaine cristolien.

À l’approche du début de la saison officielle, sens-tu l’équipe prête ?
M.R. : Nous avons hâte de débuter parce que la compétition, c’est ce qu’on aime. Ces phases de prépa, c’est utile mais ce n’est pas ce que l’on préfère. Les matchs amicaux, ça ne remplace pas l’effervescence des rencontres officielles. Les personnalités de l’équipe vont se révéler. Je ne suis pas inquiet par rapport à notre groupe.

On sent que vous travaillez ensemble, que vous vous aidez les uns les autres…
M.R. : Depuis la reprise, pour moi, en termes d’investissement, de joie de vivre, tous les voyants sont au vert. C’est déjà une très bonne chose. Évidemment, il faudra être vigilant durant la saison, ce sera difficile. Nous avons déjà fait en sorte de mettre toutes les chances de notre côté. Maintenant, il y aura la réalité du terrain. Personne n’a triché, tout le monde a envie. Nous avons cet objectif commun d’aller le plus haut possible. Je suis persuadé que si nous arrivons à choper cette dynamique de victoires, nous ne la lâcherons pas. Nous nous prendrons quelques fois les pieds dans le tapis mais nous serons lancés.

Si nous avons sept animaux sur le terrain, nous y arriverons.

Mickaël ROBIN

Il y a eu un coup dur avec la blessure d’Étienne Mocquais…
M.R. : Ça nous a mis un coup derrière la tête par rapport à lui déjà. C’est une personne importante du groupe. Après une saison sans jouer, il avait très envie de reprendre la compétition. C’est aussi un très bon joueur que l’on perd. C’est comme ça, c’est le sport. À chaque saison son lot de complications. On pense beaucoup à lui, durant toute la saison.
Cela peut aussi permettre à d’autres de grandir parce qu’il n’était peut-être pas prévu qu’ils aient autant de temps de jeu. C’est le seul côté positif que nous pouvons retirer de cela.

Quels seront les mots du capitaine avant le premier match ?
M.R. : Ce n’est pas compliqué. Si nous avons sept animaux sur le terrain, nous y arriverons. Mon rôle sera de maintenir ce degré d’exigence toute la saison, y compris pour les neuf sur le banc. J’ai aussi besoin d’être dans un groupe qui se dépouille sur le terrain.

Dunkerque en Coupe de la Ligue, c’est du bonus car la priorité est le championnat ?
M.R. :
Pour moi, le championnat est très important. Commencer par une victoire contre Dunkerque permettrait quand même de nous lancer de la meilleure des façons.

Autres articles

Suivez nous

Inscription à la newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter du club, il vous suffit de saisir votre courriel :