> Le club>Actualités

N1 – CRÉTEIL/LANESTER : Le retour d’un ancien de la maison

C’est une belle histoire qui va se jouer ce samedi soir sur le parquet d’un Palais des Sports Robert Oubron. Enfin, parquet… Il l’a connu mais dorénavant, c’est un « gerflor » – qui a remplacé le mythique tapis jaune orangé de l’antre cristolienne – que va découvrir Florent LE PADELLEC, ancien joueur et pensionnaire d’un Centre de Formation de l’USCHB. Il affrontera avec son équipe de Lanester, l’équipe réserve des Ciels et Blancs pour ce match des play-down de Nationale 1. Une rencontre importante à tous points de vue pour « Flo » qui a comme Créteil, besoin de points. Mais aussi parce qu’il revient pour la première fois au PDS. « Ça va me faire bizarre de retrouver l’atmosphère cristolienne », nous confie celui que l’on surnomma « Le Pad' ». « Je compte sur Pierre ZOUAGUI pour me faire visiter le vestiaire de Créteil ». C’est un de ses anciens coéquipiers qu’il va affronter ce soir, lui qui a revêtu la tunique Ciel et Blanche de 2007 à 2011.

À Créteil, Florent a connu des hauts et des bas. Arrivé de sa Bretagne natale, il entre au CDF en qualité de Demi-Centre / Arrière Gauche. Un peu impressionné au début. « Ça m’a fait tout drôle de côtoyer, m’entraîner avec des Guéric KERVADEC, Benoît HENRY, Nicolas LEMONNE,.. Des joueurs qui étaient affichés sur les murs de ma chambre et que je voyais dans ma télé sur Eurosport. Je prends beaucoup de plaisir à les recroiser comme Guéric en Bretagne ou Nico que j’ai affronté avec son club du CPB Rennes ».

Le jeune breton apprend le haut niveau et les difficultés d’un double projet. « Mes parents m’ont toujours dit oui pour le handball si j’obtenais un Bac +2 ».  Celui qui est maintenant employé de banque et joueur de N1 a donc réussi mais à Créteil, le niveau était peut-être trop haut. « Avec le temps, je me dis que je n’étais peut-être pas destiné à être joueur professionnel de haut niveau. J’ai été frustré de partir mais je ne suis pas aigri. Je sentais que j’étais meilleur sur le terrain lorsque je manquais des cours. Mais il n’y a pas que cela. Si je jouais peu, que les entraîneurs successifs ne me donnaient pas assez de temps de jeu, le problème venait sûrement de moi ». Peut-être un peu dur avec lui-même, Florent a la tête sur les épaules et n’a gardé que de bons souvenirs. « Je me souviens aussi des Hotdogs (feue association de supporters de Créteil) qui m’avaient proposé de broder un siège à mon nom sur le banc de Créteil » (rires). Il est comme ça, Florent LE PADELLEC, simple et heureux d’avoir vécu ces expériences. « Je reviens à Créteil avec excitation, je vais prendre plaisir à revoir les têtes que j’y ai connues ».

Hand-ball-N1M-Lanester-Florent Le Padellec-Photo Anne Le Nézet

Côté terrain, Florent a été handicapé en 2013 par une blessure au ménisque. « Cela m’a permis de prendre en charge des jeunes, et surtout du recul avec le handball. » Cantonné à un rôle de joker de luxe au sein du club morbihannais, Florent évolue sur plusieurs postes et à adapté ses entraînements à sa vie professionnelle. « Le coach peut compter sur moi pour aider l’équipe. Ici, tout le monde me connaît comme un joueur qui a évolué à Créteil, en D1. J’essaie d’apporter mon expérience à mon club de toujours ».

Lanester et Florent affrontent donc les hommes de Pierre MONTORIER dans une rencontre compliquée (1er contre dernier) mais pas impossible pour les cristoliens. Verdict vers 21h30.

Autres articles

Suivez nous

Inscription à la newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter du club, il vous suffit de saisir votre courriel :