> Le club>Actualités

« Je dois répondre présent » Benjamin Richert

En forme depuis le début de saison, tout sourit à Benjamin Richert, ailier droit de l’US Créteil Handball auteur d’un beau 18/20 lors de deux derniers matchs. U21, sa place dans l’effectif cristolien,… passage en revue de son début de saison avec le pensionnaire du Centre de Formation.

Benjamin, comment ça va ?
B.R : Plutôt bien. C’est compliqué parce que notre début de saison n’est pas le meilleur. Il nous faut quelques victoires d’affilée pour améliorer la situation et retrouver le sourire. D’un point de vue personnel, j’ai plutôt bien entamé la saison. Cela m’a fait du bien de participer au rassemblement France U21 et de voir les copains.

Comment sens-tu le groupe ?
B.R : On note un peu de progrès mais on n’a pas les résultats à cause de nos fins de match. Dès qu’il y a des rencontres un peu serrées à la fin, on n’est pas trop là et on se remet en question. Ce n’est pas toujours facile à vivre. J’espère que le match de Chartres nous a fait un déclic et que nous allons continuer sur cette bonne dynamique.

Avec le départ de Youenn Cardinal cet été, la blessure de Victor Alonso, tu te retrouves seul ou presque au poste. Comment le vis-tu ?
B.R : C’est nouveau mais pas vraiment. La saison passée, j’étais déjà dans le groupe et ai effectué plusieurs matchs de Lidl Starligue (NDLR : ). J’avais ce rôle de N°2 derrière Youenn et je n’avais pas forcément la pression.

Tu te sens un peu plus exposé ?
B.R : Oui. Et plus regardé aussi. Je sens qu’on attend un peu plus de moi. Et donc je dois répondre présent.

Tu sors d’un 10/10 à Besançon et un 8/10 contre Chartres. Belles performances..
B.R : Oui mais le résultat n’était pas au bout pour Besançon (match nul). C’est sûr que c’est frustrant de ne pas pouvoir fêter sa prestation individuelle parce que le résultat collectif n’est pas là. Sur ce match, j’étais en confiance et j’espère que j’aiderai l’équipe davantage les prochaines fois. Pour le match de Chartres, j’ai enfin pu savourer pleinement notre match.

Une victoire à l’arrachée comme ça, ça doit faire un bien fou…
B.R : Nous avons enfin su gérer notre fin de match. Il y a encore du travail pour arriver à un match abouti.

Ce travail passe par un bon résultat à Billère ?
B.R : Oui, effectivement nous nous devons de gagner contre Billère. Même s’ils ont une équipe tout à fait respectable avec un très bon gardien et une ambiance bien chaude chez eux.

« Yoann, c’est un super mec »

Tu l’as évoqué… Avec Yoann Gibelin, vous avez participé à la sélection France U21 et une double confrontation avec la Slovénie. Ton ressenti sur ce rassemblement ?
B.R : C’était nouveau parce qu’on a découvert le nouveau staff (NDLR : Ils sont passés de U19 à U21). Avec les autres joueurs, nous avons échangé sur nos débuts de saison respectifs en club. La double confrontation avec la Slovénie s’est bien passée. Le plus important était la semaine d’entraînement ensemble pour remettre les bases et avoir un langage commun. Le projet de jeu est le même avec des variantes, notamment en attaque.

Avoir Yoann au quotidien, de qui tu es proche, c’est un plus ?
B.R : On se connait et se côtoie depuis plusieurs années. Cette saison, je suis tout le temps avec lui, du matin à 7h30 pour aller en cours jusqu’au soir. On s’entend très bien, c’est un super mec donc il n’y a aucun souci avec ça. On vit un peu les mêmes expériences ensemble. Du coup, on n’est pas livrés à nous-mêmes.

Tu es un peu plus en avance que lui, dans la formation cristolienne. Tu lui donnes des conseils ?
B.R : C’est vrai que j’ai un vécu « supérieur » parce que j’ai un an de plus que lui. J’ai pu tirer des conclusions de ma saison, voir les plus et les moins aussi. Du coup, j’essaie de l’orienter parfois sur certains points. Mais il s’en sort très bien par lui-même. S’il en est là, ce n’est pas pour rien non plus. Donc il a déjà un bon bagage.

Autres articles

Suivez nous

Inscription à la newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter du club, il vous suffit de saisir votre courriel :