> Le club>Actualités

CDL – CRETEIL/DUNKERQUE 25-31 : De belles promesses

Opposés à un cador de Lidl Starligue, les cristoliens ont livré une belle bataille mais sortent logiquement de la Coupe de la Ligue. Les choses sérieuses commencent vendredi prochain avec le début de la Proligue et un déplacement à Nancy.

Jour de rentrée au Palais des Sports
Dès l’entame, les cristoliens mettent les bons ingrédients : une bonne défense et des montées de balle rapides (3-1 à la 5′). Boïba Sissoko est en forme (8 buts). Les dunkerquois ont du mal à trouver la mire mais cela ne dure qu’un temps. Ils se réveillent lorsque les cristoliens commencent à perdre quelques balles en attaque. Oui mais voilà, Mickaël Robin sort le grand jeu (13 arrêts) et arrête successivement les offensives de Langaro et Soudry. Premier temps-mort posé par Dunkerque à la 18′ (10-8). La machine cristolienne semble lancée, les joueurs de Patrick Cazal cumulaient les pertes de balle (8) et parvenant difficilement à entrer dans les 9 mètres ( 12-9 à la 21′).
Les dunkerquois rattrapent peu à peu leur retard au fruit d’une meilleure précision au tir et des exclusions temporaires cristoliennes (Pintor, Aman) (15-13 à la 26′). En l’absence prolongé d’Etienne Mocquais, le tireur de 7 mètres cristolien se prénomme Boïba (3/3). La rencontre s’emballe dans les derniers instants de la première période. C’est à ce moment que l’entraîneur Pierre Montorier pose son premier temps mort officiel de la saison (15-15 à 1’30 de la fin). Malgré de bonnes intentions, l’US Créteil Handball ne score pas et Dunkerque a une dernière munition sur jet-franc. Davyes se fait arrêter par Mika (15-15 à la pause).

Au retour des vestiaires, les nordistes semblent plus concentrés (16-17 à la 34′). Le manque de lucidité dans les attaques val de marnaises permet à Baptiste Butto et ses coéquipiers de garder la mène (17-19 à la 39′) même si Mickaël Robin ferme de nombreuses portes. Le temps mort cristolien n’y change rien, le club de Lidl Starligue a resserré les rangs (18-22 à la 42′). Les lions imposent leur patte sur des béliers moins sereins (20-25 à la 47′). Et même quand les Ciels et Blancs trouvent les failles, l’ancien massicois Samir Belahcene se dresse sur leur chemin (18 arrêts). A la 51′, le coach cristolien pose son dernier temps mort (22-27). Mais rien n’y fait. Dunkerque s’est refait la chique. Les buts de Lucas Ferrandier et Jurij Jensterle permettent quand même de maintenir un écart raisonnable (25-29 à la 55′).
Créteil s’incline donc face à une équipe de Dunkerque qui a su mettre les bons ingrédients en seconde période (25-31).

STATS

Robin (13 arrêts), Soyez
Carabasse (1/1), Borragan (3/6), Tej (0/1), Jensterle (1/1), Gibelin (1/4), Rodrigues (0/4), Aman (3/4), Poignant, Pintor, Zerbib (2/4), Sissoko (8/10 dont 4/5 aux 7m), Ferrandier A. (2/5), Marrochi (2/7), Ferrandier L. (2/3)

Crédit Photo : Handball-photo.com

Autres articles

Suivez nous

Inscription à la newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter du club, il vous suffit de saisir votre courriel :